FR
Version Française English version
Les grands sites de Midi-Pyrénées
Imprimer cette page

Rouler en toute sécurité

Retrouvez quelques informations pratiques extraites du Code de la Route expliquant les conditions de roulage autorisées.

Les bons réflexes pour rouler en groupe 

Rouler à deux de front est autorisé, mais le passage en simple file s’impose :

  • A la tombée de la nuit ou par manque de visibilité
  • Lorsqu’un véhicule voulant dépasser annonce son approche.
  • En cas de panne, se placer sur le bas-côté de la chaussée et non sur la route.
  • Au ‘‘Stop’’, au feu jaune, au feu rouge fixe ou clignotant, marquer un arrêt absolu pour l’ensemble du groupe.
  • Communiquer au sein du groupe et appliquer le langage verbal et la gestuelle pour signaler un obstacle ou un véhicule. Il suffit d’un simple geste, d’une parole pour qu’une chute ou un accident soit évité.
  • Former des groupes de moins de 20 cyclistes pour permettre à un véhicule de doubler et de se rabattre en sécurité.

La déclaration préfectorale est obligatoire dans le cas d’une randonnée ouverte à tous qui dépasse 20 cyclistes (véhicules) sur la voie publique (le vélo est un véhicule). Décret  n° 2012-312 du 5/03/2012 (parution au JO du 07/03/2012)

Un peloton n'est pas égal à un seul véhicule

Cas très souvent rencontré, un groupe de cycliste arrivant sur un rond-point considère que le peloton n'est qu'un seul et même véhicule. FAUX !

Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante, correspondant à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes (R412-12, 4ème classe)

Les cyclistes qui roulent en groupe pour s’abriter mutuellement du vent sont donc en infraction...et lorsqu'un groupe arrive sur un rond-point, si les premiers du groupe ont pu s'engager mais qu'entre-temps une voiture arrive....les cyclistes suivants doivent s'arrêter. Ils ne sont en aucun cas prioritaire et ne doivent pas forcer la voiture à s'arrêter.

La circulation à deux de front

Les cyclistes peuvent circuler à deux de front sur la chaussée. Ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche (R431-7, 2ème classe)
Si le véhicule voulant doubler ne s'annonce pas d'un coup de klaxon par exemple, les cyclistes peuvent continuer "légalement" à rouler à deux de front. Mais le civisme (respect des autres) imposerait tout de même que les cyclistes qui ont entendu une voiture arriver se rabattent si la route n'est pas très large.

Pistes cyclables

Depuis le 1er janvier 1999, les cyclistes n’ont plus l’obligation d’utiliser les pistes et bandes cyclables lorsqu’elles existent, sauf si cette obligation est instituée par l’autorité investie du pouvoir de police, le maire en général (R431-9) ; de fait de nombreuses pistes cyclables existant antérieurement à 1999 ont conservé la signalisation "obligatoire" (panneau rond).
Mais si la piste est propre et sécurisante, je vous encourage tout de même à l'emprunter.

Obligations des automobilistes envers les cyclistes

Le conducteur doit réduire sa vitesse lors du croisement ou du dépassement de cyclistes isolés ou en groupe (R413-17, 4ème classe).
Pour effectuer un dépassement le conducteur ne doit pas s’approcher latéralement d’un cycliste à moins d’un mètre en agglomération et un mètre et demi hors agglomération (R414-4, 4ème classe).
Il est interdit à tout occupant d’un véhicule à l’arrêt ou en stationnement d’ouvrir une portière lorsque cette manœuvre constitue un danger pour les autres usagers (R417-7, 1ère classe)

Cyclistes et piétons

Depuis le 12 novembre 2010, tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre (R415-11, 4ème classe). Notons que cet article s’applique aussi bien en ville que sur les routes de rase campagne. Le faible encombrement du vélo permettra généralement d’éviter l’arrêt pénalisant, mais les piétons bénéficient donc à présent d’une réelle priorité sur la chaussée, y compris vis-à-vis des vélos.

Téléphone au guidon

L'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation est interdit.
Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Source : Guillaune Robert, www.cycloblog.fr
www.ffct.org

Actualités
Actualités